10 visiteur(s) connectés.    4759408 articles vu                   

ECUISSES: Nathalie BENOIT a repris son défit.
La navigatrice est repartie vendredi peu après 9 heures.

C’est après une fin de soirée puis une nuit paisible passéeà l’intérieur de son bateau accompagnateur amarré à hauteur de l’écluse N°6 Méditerranée, que Nathalie BENOIT a repris vendredi matin son « voyage » en direction de MARSEILLE encore éloigné de 570 kms.

Cela signifie que la championne d’aviron handisport a effectué un peu moins que la totalité des 1036 kms de son parcours, cela signifia également qu’il reste des milliers de coups d’aviron à donner pour atteindre le terme de son défit.

 Conscients de la difficulté qui est encore devant une charmante athlète qu’il avait découvert jeudi soir, un public fort d’une trentaine de personnes était présente ce vendredi matin pour encourager la championne, les « clics » des appareils photo et les applaudissements témoignant de l’admiration que toute et tous ressentaient.

Le défit.

En parcourant son blog, Nathalie BENOIT, nous confie les raisons qui l’on conduit à tenter ce que personne avant elle n’a jusqu’alors tenté en raison notamment des 174 écluses qui émaillent le parcours et l’interdiction de navigation aux embarcations non motorisées sur certaines parties.

Les 1036 kms du parcours entre PARIS et MARSEILLE ce sera 509 communes et 14 départements traversés, et environ 300 000 « coups de rames », plus de 7500 par jours en 8 à 10 heures de navigation. Trois Ministères ont soutenu ce projet, dont Madame Valérie FOURNEYRON  Ministre de la Jeunesse et des Sports.

Nathalie, est accompagnée dans le bateau par une équipe comportant un kinésithérapeute, un médecin généraliste spécialisé en homéopathie et en naturopathie, plus des intervenants dans les métiers du bien-être : séances de réflexologie plantaire, shiatsu, chromothérapie… pour l’aider à récupérer. Durant son parcours, Nathalie est également suivie par les Sapeurs Pompiers (SDIS, Pompiers de Paris, Fédération Nationale des Sapeurs Pompiers et Marins-Pompiers de Marseille). Ce défi lui permettra de dépasser la sclérose en plaques dont elle est atteinte

 

Dès 9 heures, c’est le cas de le dire, toute l’équipe impliquée par ce défit « était sur le pont » et, notamment concernant cette étape devant conduire la médaillée Olympique à SAINT LEGER SUR DHEUNE, terme de l’étape, elle a bénéficiée de l’aide des sapeurs-pompiers plongeurs venus du CREUSOT qui, dans un premier temps ont aidé à la remise à l’eau de l’embarcation puis, de l’installation de Nathalie BENOIT à bord et enfin à sa sécurité au moment de « l’éclusage ».

C’est sous les applaudissements que cette écluse a été franchie, Nathalie, visiblement sensible ne rechignant pas à adresser aux uns et aux autres des remerciements verbaux ou, une fois éloignée de petits signes de mains.

(voir article sur la réception a l’arrivée jeudi en cliquant sur le bouton Ecuisses)




L'embarcation a passé la nuit sur le toit du bateau accompagnateur.

La....

...remise....

...à....

...l'eau.

Les sapeurs pompiers aident Nathalie à s'installer.

Direction l'écluse.

Premiers tours d'hélice.

L'entrée des bateaux....

...dans l'écluse.

Le public observe la manoeuvre.

Quelques minutes plus tard et quelques mètres plus bas.

Quelques mètres plus haut....

Un peu de recul pour de meilleures photos....

Nathalie sort de l'écluse...

...effectue quelques gestes de décontraction sous le regard des pompiers.

Premiers coups d'avirons....

..et direction MARSEILLE.
                 Conception & Design : Desilog ©