3 visiteur(s) connectés.    4662247 articles vu                   

Team RAMEAU : 68 pêcheurs, dimanche, sur " l'allée des soupirs" et la promesse d'un bel événement.
L'ensemble du club local sera sur la brèche.

Il y aura un gros enjeu et un véritable spectacle dimanche le long de l’allée des soupirs, puisque le team RAMEAU club de pêche sportive de SAINT LAURENT d’ANDENAY est en charge de l’organisation de la finale de la Coupe fédérale départementale et y installera 68 concurrents.

============================

Si, on rappelle que le 16 septembre dernier, le club présidé par Gérard CARRE était déjà sur la même berge afin d’y organiser l’avant dernière manche, c’est une véritable reconnaissance envers celui-ci, encourageante pour l’avenir de la pêche sportive dans le Canton.

Lorsque, ci-dessus, nous parlons d’enjeu et de spectacle, c’est dire qu’il y en aura pour tous les goûts. D’abord pour les pêcheurs mais aussi, les innombrables « joggeurs » ou promeneurs qui, notamment le week-end empruntent l’allée des soupirs. Chacun y trouvera donc, un centre d’intérêt.

 

Un rendez vous plutôt matinal.

 

 Tout a débuté le 18 mars à MACON et, 7 mois plus tard et après 17 manches les jeux sont loin d’être faits. Le classement actuel, place les premiers dans un mouchoir de poche ce qui signifie qu’il s’agira bien d’une vraie finale avec tout ce qu’il lui faut de suspense pour captiver l’assistance d’où notre référence à « un véritable spectacle ».

 

Et puis, nul n’ignore que les techniques et le matériel moderne méritent qu’on s’y attarde, le plaisir des uns et des autres étant d’assister aux nombreuses prises et, du bord de l’eau, détecter les touches en même temps que les pêcheurs.

 

Le concours débutant à 9 heures pour se terminer à 11 heures 30, ceux, fréquentant habituellement le lieu, histoire de garder la forme, ont une plage horaire suffisante pour profiter du spectacle. Une précaution tout de même, veiller à ne pas marcher sur une canne, puisque désormais, la pêche en concours l’impose, près d’une dizaine de mètres est nécessaire derrière chaque concurrent au moment de décrocher les poissons ou d’appâter l’hameçon.

A 9 heures moment du « départ » il y aura déjà 2 heures et demi que les « qualifiés » seront sur la berge, le temps de se retrouver (6 h 30), de retirer leur fiche (7 heures), de trouver et gagner leur place pour l’amorçage (8 h 50) soit 10 minutes avant d’être autorisés à lancer pour leur première « coulée ».

 

Quelques points de règlement :

 

Pour être qualifié et donc pouvoir disputer la finale, il faut obligatoirement avoir au moins participé à 5 concours sur les 17 possibles.

Les pêcheurs peuvent utiliser soit des cannes d’un maximum de 13 mètres, soit des cannes pourvues d’un moulinet style pêche à l’anglaise.

Ils ont droit au maximum à 12 litres d’amorce et 1 litre d’appâts dont un maximum d’ 1/2 litre de fouillis de vers de vase (très petites larves).

Le classement se fait à la dizaine, au poids de poissons pesés vivants, ce qui implique une obligation de posséder une bourriche.

 

Classement actuel :

Pl.

Noms

5 concours

6 concours

1

Jean-Marc MELIANI

243,851

425,670

2

François JACQUINOT

315,992

427,103

3

Jean-Marc GOURY

291,686

436,847

4

Yannick JURY

255,910

459,991

5

Dominique COLIN

485,586

688,976

6

Christian CHANLON

496,636

690,184

7

Philippe DUMOUX

544,633

866,472

8

Jean-Baptiste DIENNET

656,968

901,866

9

Jean-Pierre THOMAS

634,828

931,124

10

Michel JACQUINOT

705,679

993,814

 

On peut remarquer que les 4 premiers sont véritablement séparés d'un rien et chacun d’entre eux peut coiffer les 3 autres sur le fil, c’est le cas de le dire..... Parmi ceux-ci, François JACQUINOT reste en position de préserver le titre départemental acquit l’an passé à CIRY le NOBLE.

Lors de la manche qui s’est disputée dernièrement au même endroit, 3 d’entre eux avaient « dompté le réservoir » et s’étaient classés dans les 5 premiers avec ce jour là, avantage à Yannick JURY. Pourra t il renouveler cette performance ? Jean-Marc GOURY hors du top 10 pourra t il se hisser cette fois tout en haut du classement ? Voilà les données avant ce concours qui promet beaucoup d’émotions et qui doit provoquer un grand intérêt pour tous ceux qui souhaiteront passer la matinée près de la nature d’autant que sur place ils pourront « grignoter » et se désaltérer.

 

Pour les compétiteurs et les officiels, la journée sera loin d’être terminée et, comme on est en France on ne saurait clore un agréable événement sans un bon repas. Connaissant ses classiques, le Team RAMEAU a dressé la table à la salle KUJAWY de la cité des quarts où de nombreux convives se sont inscrits et feront honneur à un menu de qualité.

Inutile de préciser, que l’intégralité des membres du club local sont mobilisés et ont « réquisitionné » les épouses où les compagnes afin que cette journée, honorifique pour le club, reste un très bon souvenir.



                 Conception & Design : Desilog ©