4 visiteur(s) connectés.    6131509 articles vu                   

A quoi çà tient une saison ?
L'analyse de Michel DESIRE.

Le faisant parfois pour narrer des événements où nous n’avons pu nous rendre, nous confions aujourd’hui la plume à Michel DESIRE qui revient sur la performance de l’équipe seniors A de la JSMO qui a véritablement arraché lors du dernier match de la saison son maintient en Promotion de Ligue, objectif avoué lors de l’assemblée générale en 2011.

Ce résultat n’a tenu qu’à 1 fil ? Michel DESIRE raconte :

 

A quoi çà tient une saison ? A bien peu de choses !

Prenons l’exercice 2011 - 2012.

Tout se joue pour le maintien et le titre lors de la dernière journée.

Après 21 rencontres, soit à un match du terme du championnat, le classement est le suivant :

12e Viré-Lugny 22pts (retour en district).

11e Crèches 45pts

10e JSMO 45pts

,9e Is/Tille 46pts

,8e Auxonne 47 pts

7e Hurigny 48 pts (maintenu en ligue grâce sa 2ème place au fair-play, quelque soit le résultat contre Montchanin).

1er Longvic 67pts

2e Varennes 65 pts

Donc 4 équipes, Crèches, JSMO, Is/Tille et Auxonne jouent leur survie en ligue et en plus à domicile.

Montchanin et Auxonne jouent Hurigny et Selongey, toutes les 2 maintenues en ligue.

Longvic et Varennes jouent à l’extérieur contre Crèches et Is/Tille, 2 formations qui se doivent de gagner

Pour envisager une accession en promotion d’honneur.

La chance de Montchanin est dans le hasard du calendrier qui oblige les adversaires de Crèches et Is/Tille à jouer les coups à fond.

Et ce qui devait arriver, arriva, la JSMO et Auxonne s’imposent, Crèches perd et Is/Tille ne gagne pas.

Le maintien çà se mérite. Et les montchaninois n’ont pas volé cet heureux dénouement. Et même s’ils n’avaient pas toutes les cartes en main, encore fallait-il battre Hurigny, une équipe, qui n’était pas disposée à se laisser croquer.

Mais dans les atouts de la JSMO, il y avait 3 cartes, l’une de chance avec la tête de Jérémy VAL sur la propre barre de son gardien, une autre de l’efficacité avec la tête victorieuse de Quentin MARINGUE et la 3e, la carte du talent symbolisée par ce diable de Samir $OUFI qui nous sort une parade phénoménale à la 83'. Sans ce réflexe, la JSMO perdait 2 pts au classement et se retrouvait peut-être (sûrement) en promotion de district,

Alors, ne boudons pas notre succès et savourons, savourons ce maintien obtenu avec les tripes à l' occasion du 70 ème anniversaire du club.

Et comme disait Marc GRUDIEN, lors de sa remise (oh combien méritée) de médaille par le district du pays minier, l’important ce n’est pas ma récompense, ce qui me ferait le plus plaisir, c’est le maintien de l’équipe une en ligue. Voilà qui est fait Marc.





                 Conception & Design : Desilog ©